Pack "Ma cure détox personnalisée"

Offrez-vous une cure détox sur-mesure pour seulement 69,90€.

Je veux ma cure détox personnalisée


le BLOG Switchform



Vivre avec les saisons : l’automne

Vivre avec les saisons : l'automne
Partager sur Facebook

Pour la plupart des médecines traditionnelles, l’homme fait partie de l’univers et pour rester en harmonie avec celui-ci, il doit suivre le rythme de la nature. Ainsi, le soleil rythme nos activités. Quand le soleil est là, nous sommes en action (le jour), quand il n’est plus là, nous dormons (la nuit). Il en est de même pour le rythme des saisons. Pourtant, l’homme tente de plus en plus à aménager les cycles de vie suivant son désir. Nous travaillons la nuit, pratiquons beaucoup d’activités l’hiver. Je vous propose de revisiter les mouvements naturels que nous montrent les saisons, et ici l’automne en particulier.

En Automne :

L’énergie de la nature se resserre et redescend.

Les jours raccourcissent, les températures rafraîchissent.
Notre rythme de vie devrait donc s’adapter à ce mouvement. Comment ? Par exemple baisser son rythme d’activités en se réservant plus de temps calme. Se coucher plus tôt (avant 23h), ne pas manger trop tard ni trop en quantité pour avoir bien digéré avant d’aller se coucher et favoriser un bon sommeil. Conserver son énergie en se détachant des soucis, ou des émotions trop fortes.

C’est le moment des récoltes, des bilan et de remplir son grenier.

C’est le moment de faire le point sur les gains de l’année, de faire un bilan. Là aussi, la nature nous indique un chemin. On ne récolte pas les fruits détruits par les intempéries, mais ceux arrivés à maturité. Les récoltes ne concernent que ce qui a poussé, seulement ce qui est en plus. Les enseignements peuvent être tirés des résultats.
Je vous invite à y mettre tout ce qui a poussé, tout ce qui a germé dans votre bilan. Tout ce qui est là en plus et qui peut vous nourrir. Abandonnez vos regrets et focalisez-vous sur ce qui a fonctionné pour vous cette année. Ce qui n’est pas arrivé, n’est pas arrivé, laissez le derrière vous et avancez.Tout est bon à mettre au bilan, du moment que c’est du plus. Les bons moments, les succès aussi, petits fussent ils, les bonnes rencontres… Faites le point.

C’est aussi le moment de faire des réserves pour l’hiver. Commencer donc à ranger, mettre de l’ordre, pour que tout soit prêt pour la saison du repos : l’hiver.

Baisse de moral : c’est normal.

La mélancolie et la tristesse sont deux émotions liées à cette saison, où les feuilles commencent à tomber et la luminosité à baisser. Laissez-les donc vous traverser sans les retenir. Les baisses de morals font partie de ce paysage automnal, n’y cherchez pas d’autres raisons.
Plus facile à dire qu’à faire ? Pas forcément. La tristesse et la mélancolie sont des émotions qui font descendre l’énergie, les larmes coulent, pourquoi les retenir ? Les envies diminuent, mais ces deux émotions sont comme un doux rideau de pluie sur un paysage, elles nous traversent et disparaissent, si on ne les retient pas. Accueillir sa tristesse en énumérant ce qui a été perdu, espoirs, déceptions, être chers, bien matériel… En sachant que ce qui est fait, est fait, et que c’est fini. Chacun fait du mieux qu’il peut, avec la part de chance qu’il rencontre. Une page se tourne, c’est l’automne, la feuille tombée de l’arbre n’y reviendra pas, une autre repoussera au printemps. Nous sommes dans un cycle, profitons de ce changement perpétuel pour lâcher prise.

La diététique.

Il y a, bien sûr, les aliments de saisons, et plus particulièrement :
Le poireau, le millet, le céleri, le chou-rave, l’oignon, le radis, le piment, les crevettes, les moules, le foie de poulet, le lapin, les châtaignes, les noix et amandes, les pommes, les poires, les carottes, les champignons, les courges, les cressons, le navet, le panais, le raifort, le radis noir, le salsifis.
Les épices et les condiments comme l’ail, l’aneth, l’anis, le basilic, la cannelle, la cardamome, la ciboulette, le clou de girofle, la coriandre, le cumin, le curry, l’estragon, la fève, le gingembre, le laurier, la marjolaine, la moutarde, la muscade, l’origan, le piment, le poivre de Cayenne, le romarin, le thym.
Les stars seront le navet, le poireau et la crevette, pour bien aider le corps à préparer l’hiver. Un adage chinois rapporte que le navet d’octobre équivaut à un petit ginseng.
La cuisson sera plus longue, à l’étuvée, à la poêle avec un peu d’huile d’olive, à la vapeur douce.

Se protéger du vent.

Ce conseil nous vient de la médecine traditionnelle chinoise qui considère le vent comme « le fer de lance de ce qui peut blesser le corps », il dilate les pores de la peau augmentant la perméabilité du corps sur l’extérieur. Le froid peut donc pénétrer plus facilement et bloquer certains muscles (c’est ainsi qu’on attrape un torticolis par exemple). Se protéger du vent signifie de ne pas s’exposer trop longtemps au vent. Protégez-vous le cou, le dos, et évitez de sortir ou de faire du sport quand il y a trop de vent.

Se protéger du dessèchement.

Le vent d’automne est très desséchant, les risques sécheresse de la peau, des lèvres, des cavités nasales, de la gorge sont accrus. Humidifier l’air des habitations et bien s’hydrater est recommandé surtout  après être sorti, ou dès que votre gorge devient sèche. Nourrissez votre peau avec des huiles, des crèmes hydratantes.

Faire de courtes promenades dans la nature, pour se changer les idées, et s’éloigner du quotidien.

“La marche est le meilleur remède pour l’homme » disait Hippocrate il y a deux mille ans. Aménagez vous un temps de marche entre 10 et 30 minutes par jour. Ce sera un moment de solitude propice à l’introspection, au calme. Cela vous permettra de faire le point, de faire redescendre les différentes pressions du quotidien et surtout vous rentrerez en phase avec l’énergie de l’automne.

Je vous souhaite un bel automne, vivez l’instant présent.

Partager sur Facebook

Praticien en psychothérapie et Médecine Traditionnelle Chinoise. Tel un restaurateur d’œuvre d’art, j’accompagne les personnes à révéler ce qu’elles ont de meilleur en elles.

Vous souhaitez que l'on aborde
un sujet particulier ?