Pack "Ma cure détox personnalisée"

Offrez-vous une cure détox sur-mesure pour seulement 69,90€.

Je veux ma cure détox personnalisée


le BLOG Switchform



Quand ce que tu traverses te semble difficile…


Partager sur Facebook

La catastrophe ! Et paf, ça tombe sur vous, encore une fois ! Vous doutez de votre capacité à surmonter cet événement, ou à réussir le défi qui se profile ? Rassurez-vous, vous allez y arriver. Vous ne voyez pas comment ? Et bien, ce n’est pas parce que vous ne voyez pas de solution, qu’il n’y en a pas. Ne soyez pas si présomptueux ! Puisque vous êtes dans le doute, faites bien, doutez aussi de votre pessimisme, et de votre clairvoyance en l’avenir. Rappelez-vous ce que vous avez déjà surmonté, et comment vous avez démontré votre capacité à reprendre votre chemin.

La tartine tombe toujours du côté de la confiture.

Vous l’avez sans doute remarqué, quand une tartine tombe, elle tombe pratiquement toujours du côté de la confiture. Et cela n’a rien à voir avec la loi de Murphy, mais plutôt avec la loi de la gravitation. D’une part, le coté avec confiture (ou beurre) est plus lourd, et de plus, la hauteur de la table ne permet pas une rotation complète de la tartine avant d’arriver au sol.
David Andrew, dans son livre, « Pourquoi la file d’attente d’à côté avance-t-elle toujours plus vite ? », a poussé l’analyse de ce sentiment de malchance plus loin. Il explique que notre cerveau retiendra plus facilement une expérience temporelle frustrante plus longue (l’attente), qu’une expérience temporelle agréable plus courte. En bref, on se souvient plus des moments ou ça n’a pas été comme on le souhaitait, car ces moments sont plus longs et frustrants que s’ils s’étaient passés de manière attendue.
De plus, notre cerveau retient plus volontiers les expériences qui sont en rapport avec nos croyances : « Je m’en doutais », « Je te l’avais bien dit… » En bref, vous ne pouvez pas compter sur vous, spontanément, pour être optimiste !

Prendre le temps de faire le point : à chaud, vous êtes de mauvaise foi !

Quand l’émotion est là, la raison s’en va ! Et par définition, l’émotion est créée par une interprétation subjective de la situation, ce qui empêche toute considération objective. En d’autres termes, vous ne pouvez pas bien réfléchir tant que vous ressentez une forte émotion. C’est pour cela qu’on ne raisonne pas une personne en colère avec « calmez-vous ! », ou une personne dépressive avec « va donc faire la fête ! ». Sous le coup de l’émotion, le corps libère des hormones qui influences énormément notre comportement et notre jugement. Un des meilleurs moyens pour retrouver un état neutre, c’est de respirer en s’occupant l’esprit différemment. Aller marcher, écouter de la musique, faire un casse-tête…

Vous avez le choix !

Après une courte pause, repensez à ce qui se passe de façon plus objective. Avez-vous déjà connu ce genre d’impasse ? Comment avez-vous géré ? Qu’est-ce qui vous a servi ? Servez-vous de votre expérience ! Benjamin Franklin disait : « Le bon jugement vient de l’expérience, et l’expérience vient du mauvais jugement ». Et oui, vous êtes plein de ressources ! Notez sur une feuille les 3 situations les plus inquiétantes que vous ayez traversées, et écrivez ce qui vous a permis de traverser la tempête. Puis, réfléchissez à ce que vous avez tiré comme enseignement de ces expériences inconfortables. Qu’est-ce que cela vous a permis de faire, de comprendre sur vous ? Vous n’avez pas forcement choisi tout ce qui vous arrive, mais vous pouvez choisir d’en tirer quelque chose de bon pour vous, et de ressortir grandit de cette expérience. « L’expérience, ce n’est pas ce qui arrive à un homme, mais ce qu’il fait avec ce qui lui arrive », Aldous Huxley.

Partager sur Facebook

Praticien en psychothérapie et Médecine Traditionnelle Chinoise. Tel un restaurateur d’œuvre d’art, j’accompagne les personnes à révéler ce qu’elles ont de meilleur en elles.

Vous souhaitez que l'on aborde
un sujet particulier ?