Pack "Une volonté d'acier pour une ligne idéale"

Vous voulez rester motivé(e) à bloc tous les jours pour vous affiner ?

Je veux profiter de l'offre


le BLOG Switchform



Questions réponses sur le cholestérol, pour mieux le comprendre.

Questions réponses sur le cholestérol, pour mieux le comprendre.
Partager sur Facebook

Le cholestérol est souvent appelé « le tueur silencieux », car il encrasse progressivement nos artères et peut provoquer un arrêt brutal de notre cœur. C’est un lipide de la famille des stérols. Il a deux origines, une exogène qui est l’alimentation et une origine endogène, la biosynthèse dont le foie est l’un des principaux sites de synthèse. Les ¾ sont produits par le foie, ¼ est apporté par notre alimentation.
Le cholestérol est une graisse indispensable pour notre corps, c’est un composant de la paroi de nos cellules et il entre dans la fabrication de nombreuses hormones.

Qui est le bon et le mauvais cholestérol ?

Le cholestérol est transporté dans le sang par des lipoprotéines. Il existe les LDL (Low Density Lipoproteins) qui sont les lipoprotéines de faible densité, et les HDL (High Density Lipoproteins) qui sont les lipoprotéines de haute densité. Ainsi, les termes « bon » et « mauvais » cholestérol ne servent pas à désigner deux molécules différentes, mais ils font référence aux HDL et LDL, les transporteurs du cholestérol.
Les LDL circulent du foie vers les intestins puis passent dans la circulation sanguine. En excès dans le sang, ils vont déposer le cholestérol sur les parois des artères qui va s’accumuler, ce qui va entraîner la formation de plaques d’athéromes et un rétrécissement des artères, qui, peu à peu peutd’ boucher les artères. On parle de « mauvais » cholestérol.
Les HDL, passent aussi dans la circulation sanguine au niveau intestinal, ils vont nettoyer nos artères en enlevant l’excédent de cholestérol présent dans les organes et le rapporter au foie qui va l’éliminer par la bile. On parle du « bon » cholestérol.

Quels sont les taux à respecter ?

Le taux de cholestérol total idéal est inférieur à 2.0 g/l, au-delà, on a une hypercholestérolémie. Cependant, ce taux est variable selon le sexe, l’âge, les antécédents de maladies cardiovasculaires ou encore le tabac.
Le taux de HDL-cholestérol doit être superieur 0.40 g/l.
Le taux de LDL-cholestérol doit être inférieur à 1.60 g/l

Quels sont les risques en excès ?

Le cholestérol n’est pathologique qu’en cas d’excès ou d’insuffisance.
En excès dans le sang, le cholestérol va se déposer sur les artères et plus particulièrement sur celle du cœur entraînant un risque d’infarctus du myocarde, sur celles du cerveau pouvant causer un accident vasculaire cérébral ou encore au niveau des membres inferieurs qui peut être responsable d’artérite (inflammation des artères) aux jambes.

Quelles sont les causes d’un excès de cholestérol ?

  • Certains facteurs génétiques, dans ce cas, le corps sécrète trop de cholestérol. On parle alors d’hypercholestérolémie familiale.
  • Des problèmes de santé au niveau du rein, du foie, de la thyroïde ou du diabète.
  • Une alimentation riche en graisses saturées.
  • Une surcharge pondérale.
  • Certains médicaments comme les pilules contraceptives, les corticoïdes, les produits contre l’acné, la cortisone…

Quelle alimentation éviter et favoriser ?

Éviter :
-les graisses saturées, on les reconnaît, car ce sont des graisses solides à température ambiante (beurre…)
-les viandes grasses et charcuteries
-les abats
-les fritures
-les fromages
-les sucres rapides
Le foie fabrique des HDL et LDL, mais l’ingestion de sucre en trop grande quantité va se transformer en graisse et en cholestérol. Ainsi manger trop sucré peut également entraîner une augmentation du mauvais cholestérol.

Retrouvez plus d’informations sur les viandes, charcuteries et sucres dans nos articles :  « Viande rouge et charcuteries : mauvaises pour la santé ? » et « Le sucre et les glucides : mais qui sont-ils vraiment ? »

Favoriser :
-Les huiles végétales comme l’huile d’olive, de colza ou de noix
-une alimentation variée et équilibrée avec des modes de préparation sains (vapeur, à l’étouffé, papillote…)

Aujourd’hui, on trouve de nombreux aliments « anti cholestérol » comme la margarine « Proactiv » ou encore les yaourts « Danacol ». Cependant d’après l’ANSES, l’agence nationale de sécurité sanitaire des aliments, leur efficacité ne serait pas prouvée.

Partager sur Facebook

Diététicienne diplômée, coach nutritionniste, diététicienne en Médecine Traditionnelle Chinoise, formée à la méthode Switchform depuis plus de 8 ans, franchisée Switchform à Grenoble. "Prendre soin de soi, ça s’apprend !"

Vous souhaitez que l'on aborde
un sujet particulier ?