Votre diagnostic minceur gratuit !

Vous ne savez pas par où commencer ? Et si vous faisiez d'abord le point ?

Je fais mon diagnostic minceur


le BLOG Switchform



Méfiez-vous des produits light !

Méfiez-vous des produits light !
Partager sur Facebook

Les produits « light » ou « allégés » sont synonymes de plaisir et de ligne.
Aujourd’hui, de nombreux produits existent sous une version light, comme les gâteaux, les céréales, les chips, les sodas, le chocolat, le beurre, les yaourts, la mayonnaise, le jambon… 

D’après des spécialistes du comportement, la simple présence du mot « light » sur un produit, change notre comportement. On en mange davantage ! Car quand c’est « light », on pense que c’est moins gras, que c’est meilleur pour la santé, et que du coup, on peut en manger plus. La gourmandise sans prendre 1g !

Et ça, les industriels l’ont bien compris. Alors ils jouent avec le packaging pour mettre en avant des messages plutôt aguicheurs, comme « 0% », « allégé », « teneur réduite »…
Mais attention ! 0% de matière grasse ou de sucre ne veut pas dire 0 calorie ! De plus, un aliment peut être allégé en sucre, mais pas en matière grasse, ou inversement.

Des produits allégés, parfois plus caloriques que leurs équivalents classiques.

Si on prend le temps de lire le tableau de composition des aliments, on peut s’apercevoir que certains produits allégés sont parfois plus caloriques que leurs équivalents classiques.

Voici quelques exemples :
*Pour le petit déjeuner, les produits de la marque LU, « Belvita »
Version classique : 433kcal/100g
Version -30% de sucres : 436kcal/100g
Explication : effectivement la version allégée va contenir moins de sucre, 17g contre 26g dans la version classique, soit 9g en moins, mais à la place, de l’amidon a été ajouté, +11g. Et l’amidon est aussi calorique que le sucre, car c’est aussi un glucide.

*Le chocolat noir de la marque Poulain
Chocolat Noir Extra : 510kcal/100g
Chocolat noir « Ligne Gourmande Noir » moins de 2% de sucre : 510kcal/100g
Explication : il y a effectivement moins de sucre dans la version légère, mais à la place il y a une augmentation des matières grasses 42.5g contre 28g dans le chocolat noir extra, soit une augmentation des graisses saturées, et 28.5g d’édulcorant, du maltitol.
Le terme « Ligne », n’étant pas soumis à une réglementation, il peut être utilisé par la marque pour sa publicité.

*Les gâteaux style « Choco »
Choco Petit Prince goût chocolat : 465kcal/100g
Galettes froment chocolat noir, teneur réduite en sucre, de la marque Gayelord Hauser diététicien : 471kcal/100g
Explication : les galettes au froment ont moins de sucre, mais il est remplacé par un autre glucide, pour se retrouver avec une quantité quasi-similaire entre les 2 produits.

Light mais lourd en additifs !

Les rayons où il y a vraiment une différence de calories avec les produits light, c’est dans les rayons frais avec les yaourts, la mayonnaise, la crème, le beurre… Et le rayon des boissons.
Mais pour conserver la texture et le goût, les industriels vont ajouter de nombreux additifs alimentaires de toutes sortes, comme des épaississants avec par exemple de la gélatine de porc, appelée aussi E441, que l’on va retrouver notamment dans les yaourts allégés ou 0% MG ! Des émulsifiants, des édulcorants comme l’aspartame appelé E951, des colorants, des conservateurs… Soit, une longue liste d’ingrédients que l’on pourra retrouver sur l’étiquette du produit.
Plus il y a d’ingrédients, plus votre aliment est transformé et moins il est bon pour votre santé.

Comparons la liste des ingrédients d’aliments classiques et allégés :
*Le beurre
Beurre tendre, de la marque Elle & Vire à 744kcal/100g : crème, matières grasses laitières, ferments lactiques.
Beurre 10% « Si léger », 8x mois de M.G que le beurre classique, de la marque Elle & Vire à 116kcal/100g : eau, matière grasse laitière, maltodextrine, arômes naturels (lait), émulsifiants : E471, E476, sel (1%), épaississant : alginate de sodium, conservateur : E202, vitamines A et E, colorant : E160a
L’ingrédient principal est de l’eau, suivi d’une longue liste d’additifs.
En recherchant des informations sur le 1er additif, le E471, on découvre qu’il est composé de mono et diglycérides d’acides gras. Différentes études sur les animaux ont montré qu’il pouvait perturber la flore intestinale et favoriser les inflammations, les allergies, les maladies auto-immunes. « L’allégé », ne va donc pas forcément avec la « bonne santé ».
Il vaut donc mieux consommer du beurre classique à 80% de matières grasses, plus calorique, en faisant attention à la quantité, que du beurre allégé, mais chargé en additifs et bien moins bon en goût et pour la santé.

*La crème fraîche
Pot de 20cl de crème fraîche entière épaisse, de la marque « Délisse » à 287kcal/100g : crème, ferments lactiques.
Pot de 20cl Spécialité à base de crème légère épaisse 4% de M.G, de la marque « Bridelight » à 80kcal/100g: Lait écrémé, crème légère 33%, eau, amidon modifié de tapioca, gélifiant : pectine, arôme (lait), ferments lactiques.
Le terme « crème fraîche » ne peut plus être utilisé pour ce produit allégé, tellement il a été transformé.

Les édulcorants stimulent l’appétit et sont mauvais pour notre santé.

De nombreuses études ont mis en évidence que les faux sucres stimulent le cerveau différemment. Le professeur Greg Neely explique que « les circuits de la récompense du cerveau associent la sensation sucrée à un contenu énergétique ». Ainsi, lorsque l’on a un déséquilibre entre le sucre et l’énergie, le cerveau va réclamer de l’énergie, et va ainsi nous pousser à manger plus pour retrouver les calories manquantes aux faux sucres ingérés. La petite sucrette dans le café ou le thé, les boissons « light », ou tout autre produit contenant des édulcorants, vont donc, inconsciemment, nous faire manger davantage.

De plus, certains additifs sont dangereux pour la santé comme notamment l’aspartame, qui peut provoquer jusqu’à 92 effets secondaires, allant du simple maux de tête au cancer ou aux maladies dégénératives.
Alors, ne vaudrait-il pas mieux manger un yaourt nature à 50kcal qu’un yaourt aux fruits allégé à l’aspartame à 50kcal ?

Réglementation Européenne :

Une allégation affirmant que la teneur en un ou plusieurs nutriments a été « allégée » ou « réduite », ou toute autre allégation susceptible d’avoir le même sens pour le consommateur, ne peut être faite que si la réduction de cette teneur est :

  • d’au moins 30 % par rapport à un produit similaire, s’il s’agit d’un nutriment (protéines, lipides, glucides).
  • d’au moins 25 % s’il s’agit de sodium ou d’équivalent en sel.

À aucun moment ça ne fait mention du nombre de calories, ce qui pose problème pour le consommateur. En laissant cette part de flou, la législation donne un champ large aux industriels pour induire les consommateurs en errer.

Qu’en penser ?

Après avoir fait le tour des produits allégés, là où je vois un intérêt, c’est dans la confiture.
En effet, le produit allégé apporte 20g de sucre en moins/100g et l’ingrédient principal et le fruit et non le sucre comme dans la confiture classique.
En prenant le temps de bien lire toutes les informations nutritionnelles du produit et la liste des ingrédients pour savoir si le produit « allégé » et bien moins calorique et sans additifs nocifs, on peut trouver certains produits intéressants, mais il faut prendre le temps de bien tout lire.
Ce que je vous conseille, c’est quand même d’éviter au maximum les produits industriels.
Les lobbies de l’agroalimentaire ont malheureusement le pouvoir de mettre sur le marché beaucoup de choses mauvaises pour notre santé. C’est à nous d’être vigilant.

Alors, si vous pensiez maigrir et prendre soin de votre santé en mangeant des produits light, détrompez-vous ! Les produits light, plus chers, vont alléger votre portefeuille, mais pas vos kilos.

Préférez la qualité à la quantité !

 

Émission audio « Gros ça se voit »

Découvrez notre épisode « EPISODE 5 – LES PRODUITS LIGHT, 0%, ALLÉGÉS… » sur www.groscasevoit.fr

Partager sur Facebook

Diététicienne diplômée, coach nutritionniste, diététicienne en Médecine Traditionnelle Chinoise, formée à la méthode Switchform depuis plus de 8 ans, franchisée Switchform à Grenoble. "Prendre soin de soi, ça s’apprend !"

Vous souhaitez que l'on aborde
un sujet particulier ?