Votre diagnostic minceur gratuit !

Vous ne savez pas par où commencer ? Et si vous faisiez d'abord le point ?

Je fais mon diagnostic minceur


le BLOG Switchform



Le chou, qu’est-ce qu’il est chou !


Partager sur Facebook

Le chou appartient à la famille des brassicacées, anciennement appelée crucifères, comme le navet ou le radis. Il en existe de nombreuses variétés et ils se présentent sous différentes formes, notamment en fleur pour le chou-fleur ou le brocoli, en feuille pour le chou rouge ou frisé, en tige pour le chou chinois et en racine pour le chou-rave.

Valeur nutritionnelle du chou

Le chou est riche en eau, 92%, et très pauvre en lipides, glucides, et protéines, ce qui en fait un aliment peu calorique, 21 calories pour 100g. Il contient une bonne quantité de vitamine C, de la vitamine E et de la vitamine A. Ce sont tous les trois de puissants antioxydants qui protègent notre corps. Il contient de la vitamine K, des vitamines du groupe B, avec un bon apport en B1 et quelques minéraux, notamment du potassium et un peu de calcium qui est plutôt bien assimilé par notre corps grâce au bon rapport calcium/phosphore. Il est riche en fibres ce qui est bénéfique pour le transit intestinal, comment vous pouvez le lire dans notre article « Les fibres : haut débit pour les intestins ». Il contient également du soufre.

Vertus sur la santé

  • Anti-cancer. Il diminue le risque de cancers, notamment celui du poumon et du pancréas. Une consommation de chou 2 à 3 fois par semaine permet une bonne protection.
  • Prévient la constipation. Sa richesse en fibres stimule l’intestin pour favoriser l’évacuation des selles. Elles permettent également de baisser le cholestérol et ainsi de réduire le risque de maladies cardiovasculaires. Dans notre article « Questions réponses sur le cholestérol, pour mieux le comprendre » vous pourraient en apprendre davantage sur le cholestérol.
  • Décongestionnant. Il permet de rétablir une bonne circulation, notamment par la présence de potassium, minéral qui a la capacité de réguler la quantité d’eau présente dans les cellules.
  • Baisse du risque de déclin cognitif. D’après une étude menée par l’université Harvard, les femmes qui consomment davantage de légumes de la famille des brassicacées ainsi que des légumes verts à feuilles ont moins de risques de déclin cognitif et également une meilleure mémoire.
  • Anti-anémique. Grâce à sa richesse en vitamines et minéraux qui vont favoriser la fabrication de globules rouges.
  • Le jus de chou bio est recommandé contre l’ulcère gastrique et duodénal également contre les colites et les œdèmes.
  • En chine, les feuilles, après avoir été écrasées pour en dégager leurs sucs, peuvent être appliquées sur les entorses, les douleurs articulaires, les rhumatismes, les ulcères des jambes.
  • Autrefois, la choucroute était consommée régulièrement pour lutter conte le scorbut des marins, qui est dû à une carence en vitamine C. Elle permet donc d’augmenter nos défenses immunitaires. On consommait également une feuille de chou cru avant les repas alcoolisés pour lutter contre les effets de gueule de bois.

Attention pour les personnes souffrant du syndrome des intestins irritables, le chou peut être responsable de ballonnements, de douleurs abdominales voire de diarrhées.

Comment le choisir et le consommer

Ses feuilles doivent être bien croquantes, denses, serrées, brillantes, il doit être lourd et ferme, sans entaille, ni tâche.
Pour profiter un maximum de ses vertus, le chou doit être consommé cuit, bouilli ou en jus. Le chou cru va être responsable de ballonnements ou de flatulences, notamment à cause du soufre qu’il contient. Pour les intestins fragiles, il est recommandé de faire blanchir le chou, c’est à dire, de le faire cuire dans une eau bouillante quelques minutes, puis de le faire cuire dans une autre eau ou selon le mode de cuisson choisi (wok, vapeur, à l’étouffée…) afin d’éliminer le soufre. Il est également possible d’ajouter quelques épices comme l’anis vert ou le cumin pour améliorer sa digestion, mais aussi du gingembre, ou des clous de girofle. Il peut être préparé en potage, mais on peut également farcir ses feuilles d’un assortiment de légumes et pourquoi pas d’un peu de viande. Le chou de la choucroute est bien digéré, car il y a fermentation pendant la cuisson. Ce plat traditionnel alsacien est accompagné de charcuterie, mais celle-ci peut être remplacée par du poisson afin d’obtenir un plat moins calorique.

Il est vrai que lors de la cuisson, le chou dégage une forte odeur, mais il apporte tellement de bienfaits pour notre corps que ce serait dommage de ne pas en profiter.

Partager sur Facebook

Diététicienne diplômée, coach nutritionniste, diététicienne en Médecine Traditionnelle Chinoise, formée à la méthode Switchform depuis plus de 8 ans, franchisée Switchform à Grenoble. "Prendre soin de soi, ça s’apprend !"

Vous souhaitez que l'on aborde
un sujet particulier ?