Votre diagnostic minceur gratuit !

Vous ne savez pas par où commencer ? Et si vous faisiez d'abord le point ?

Je fais mon diagnostic minceur


le BLOG Switchform



La rétention d’eau.

La rétention d'eau.
Partager sur Facebook

Ne vous est-il jamais arrivé de ressentir vos jambes lourdes en fin de journée ? Ou de prendre 1 ou 2kg en plus quelques jours avant vos règles ? D’avoir vos bagues coincées à vos doigts ? Si oui, alors vous avez certainement fait de la rétention d’eau, qui est signe d’un déséquilibre au niveau de la pression osmotique et de la pression hydrostatique. L’eau reste piégée dans vos tissus.

Qu’est-ce qu’un diurétique ?

Un diurétique est une substance qui agit sur les reins. Il va faire augmenter la diurèse, c’est-à-dire la quantité des urines. Il existe des diurétiques naturels comme la vigne rouge, mais également des diurétiques médicamenteux, réservés exclusivement aux personnes pour qui la rétention d’eau est due à une pathologie grave.

Nos réels besoins en eau ?

L’eau est le principal constituant de notre corps, elle représente 60 à 70 % de notre poids et est indispensable au bon fonctionnement de notre organisme. On la retrouve pour les 2/3 dans nos cellules, et le reste à l’extérieur des cellules et dans les vaisseaux sanguins.
Quant à nos besoins, ils sont variables d’une personne à l’autre.
Pour savoir si vous buvez trop ou pas assez, regardez la couleur de vos urines. Lorsqu’elle est jaune pâle, c’est que tout va bien, si elles sont très foncées, il vous faudra vous hydrater davantage, si elles sont claires alors vous buvez trop.

Le sel

Au moyen-âge, le sel était utilisé pour augmenter la conservation des aliments et limiter la multiplication des micro-organismes. Aujourd’hui, alors que certains aliments sont déjà pourvus naturellement de sel, on en rajoute encore dans nos plats et les industriels font de même dans leurs produits alimentaires. Actuellement, en France, la consommation moyenne de sel est de 8.5g par personne et par jour.
D’après Pierre MENETON, chercheur à l’INSERM, Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale, nos besoins physiologiques journaliers sont de 1g de sel par jour pour un adulte de 70kg. Ces 1 g doivent juste servir à compenser nos pertes liées à la sueur, la perspiration ou encore les selles. Notre consommation est donc largement supérieure à nos besoins.
Afin de se rapprocher progressivement de cet objectif, l’Organisation Mondiale de la Santé recommande de ne pas dépasser 5 à 6 g de sel par jour et par personne.
Si on consomme trop de sel, il va alors s’accumuler dans les tissus qui vont attirer l’eau et la retenir. L’eau ne pourra plus s’éliminer et le corps va se mettre à gonfler.
Le sel est du chlorure de sodium. Dans 1g de sel, il y a 0.5g de sodium qui va entraîner une rétention d’eau : 1L d’eau par 0.5g de sodium.

Repos et stress

Un bon sommeil, entre 7 et 9h, permet au corps d’être reposé, ce qui aide le corps à gérer son équilibre en liquide et sodium et ainsi évite la rétention d’eau. Il va aider le corps à contrôler ses niveaux d’hydratation et le sodium.
Quant au stress, il augmente une hormone, le cortisol, qui donne un bon coup de boost au corps pour réagir face à une situation de stress. Cependant, cette hormone influence directement la rétention d’eau du corps. Le cortisol va augmenter une autre hormone, l’hormone antidiurétique qui a pour rôle de contrôler l’équilibre des liquides dans le corps.

Rôle des glucides

Lorsque l’on consomme des glucides, ils sont transformés par le corps en glucoses. Là, il y a 2 possibilités : si vous avez fait du sport avant, le glucose sera transformé en glycogène pour refaire les stocks dans les muscles et le foie. Cette transformation va nécessiter de l’eau. Pour stocker 1g de glycogène cela va demander au corps 3g d’eau. Ainsi, après le sport, on peut prendre du poids par rétention d’eau. Si les réserves des muscles et du foie sont pleines, alors le glucose sera stocké en gras.

Différence entre hommes et femmes

Les hommes et les femmes ont un métabolisme différent, plus de muscles chez l’homme, plus de cellules graisseuses chez la femme (car elle doit enfanter), cellules graisseuses qui contiennent de l’eau.
De plus, ils n’ont pas les mêmes hormones. Ainsi, la femme sera sujette à de la rétention d’eau avant ses règles mais aussi dans les derniers mois de grossesse lié à la pression qu’exerce le ventre sur la circulation sanguine. Les vaisseaux vont alors se dilater et le corps se gorger d’eau.
Chez l’homme, l’hormone qui peut être responsable de rétention d’eau est l’insuline. Avec le temps, l’insuline est moins efficace, le corps doit donc en produire davantage. Cependant, cette concentration élevée d’insuline interfère avec le contrôle de sodium du corps, d’où la rétention d’eau.
Selon l’activité, l’homme, souvent plus actifs que la femme suivant les métiers (paysagiste, maçons…), a plus de risques de se déshydrater. À long terme, le corps va apprendre à retenir l’eau pour ne pas que les tissus vitaux soient endommagés.

Catastrophe des aliments industriels

Près de 80 % du sel que nous consommons et caché dans les aliments industriels. L’industrie alimentaire l’utilise pour différentes raisons : c’est un exhausteur de goût, il couvre le goût de certains aliments, c’est un agent de conservation et il stimule la faim et la soif, ce qui nous pousse à consommer encore plus. Ainsi, il faut être vigilant sur les étiquettes alimentaires.
Les aliments riches en sel sont les charcuteries, certaines conserves, les plats prêts à l’emploi, les fromages, les sauces et condiments, les soupes déshydratées, la morue et les anchois, les margarines, le pain, les chips et autres biscuits apéritifs, certaines eaux minérales gazeuses (Vichy Celestin, St Yorre, Arvie, Quézac, Badoit).

Commencez par noter la quantité d’eau que vous buvez sur une journée et regardez la couleur de vos urines. Ainsi, vous trouverez vos propres besoins. Ensuite, il suffit de bien manger, bien dormir et se détendre. Pour conclure, prenez du temps pour vous et votre corps vous le rendra.

Partager sur Facebook

Diététicienne diplômée, coach nutritionniste, diététicienne en Médecine Traditionnelle Chinoise, formée à la méthode Switchform depuis plus de 8 ans, franchisée Switchform à Grenoble. "Prendre soin de soi, ça s’apprend !"

Vous souhaitez que l'on aborde
un sujet particulier ?