Votre diagnostic minceur gratuit !

Vous ne savez pas par où commencer ? Et si vous faisiez d'abord le point ?

Je fais mon diagnostic minceur


le BLOG Switchform



La foi peut déplacer des montagnes.

La foi peut déplacer des montagnes.
Partager sur Facebook

Cette histoire se déroule dans une vallée montagneuse où un barrage va s’installer. La venue de ce barrage va bouleverser les habitudes de certains habitants du petit village, car la vallée va être engloutie par les eaux. Cela fait 2 ans que ça se prépare et quand le temps de la mise en route du barrage arrive, les évacuations commencent. Mais il y a un homme, dans une maison, qui ne veut pas partir. Extrêmement croyant, il est persuadé que son dieu ne le laissera pas mourir sans faire un miracle.

Ainsi donc, malgré de nombreuses mises en demeure de quitter les lieux, il reste dans sa maison. La veille de la mise en eau de la vallée, le maire va le voir en lui disant : « Cher Monsieur, il faut absolument évacuer, ils vont commencer à remplir dès demain et si vous ne partez pas vous allez mourir ». Il lui répond : « Ne vous inquiétez pas, tout se passera très bien, j’ai la foi, la foi peut déplacer des montagnes et mon dieu me protégera ».

Le soir, les voisins quittent les maisons environnantes et vont quand même voir cet homme pour lui dire : « Venez avec nous maintenant, c’est ridicule de vouloir rester ! ». Il leur répond : « Quand on a la foi, tout est possible, je suis confiant, mon dieu ne m’abandonnera pas ».

Le barrage rentre en action, l’eau commence à être retenue, et inonde petit à petit la vallée. Les gendarmes viennent et le somme de les suivre : « On va vous emmener de force, on ne peut pas vous laisser ici, c’est impossible ». Alors l’homme se barricade dans sa maison et leur dit : « Écoutez, hommes de peu de foi, vous ne voyez pas que j’ai passé ma vie en dévotion pour mon dieu ? Ne vous inquiétez pas, mon dieu me protégera, il me sauvera ! Je vous prouverai qu’il suffit de ne pas abandonner pour réussir ».

L’eau monte, elle arrive au premier étage. Alors l’homme monte sur le toit de la maison. Là, les pompiers arrivent en barque : « Monsieur, mais venez donc, vous allez vous noyer, prenez au moins un gilet de sauvetage ». « Mais arrêtez ! Mais arrêtez de m’embêter ! Puisque je vous dis que tout est possible à celui qui y croit ! Laissez-moi tranquille, mon dieu me sauvera ».

L’eau continue de monter. Cet homme est debout sur la cheminée de sa maison, il a de l’eau jusqu’aux genoux. Un hélicoptère de la gendarmerie lui lance une échelle, et avec un mégaphone, un des gendarmes à bord lui dit : « Monsieur, venez, vous allez mourir noyé, prenez cette échelle ! ». Et l’homme répond : « Non ! Mon dieu me sauvera ! Il suffit juste d’y croire ».

Évidemment, quelques heures plus tard, on repêche le corps de cet homme sans vie, noyé.

Et le voilà qui arrive au Royaume de son dieu, après la mort. Excessivement en colère, désabusé, il demande à parler à son dieu et lui dit : « Mais je ne comprends pas ! J’ai passé ma vie à te prier, j’ai passé ma vie à suivre tes commandements, ma foi en toi était énorme, sans faille. Il était marqué dans les livres que quand on avait la foi tout était possible, qu’on pouvait déplacer des montagnes, et tu m’as laissé mourir ! »

Et là, son dieu plein de bienveillant lui répond : « Tu as raison, ta foi en moi est exemplaire, c’est pourquoi en plus des injonctions de quitter les lieux, je t’ai d’abord envoyé Monsieur le maire pour venir te chercher, puis je t’ai envoyé les voisins, puis je t’ai envoyé la gendarmerie, les pompiers en barque, et même la fin, j’ai envoyé un hélicoptère de la gendarmerie pour te sauver. Mais à aucun moment, tu n’as accepté de l’aide ».

Cette histoire peut faire rire, aujourd’hui. Mais moi, je repense à tous ces gens que je croise et qui pensent que la médecine c’est la solution à tout : « Ce n’est pas grave, un petit excès et on prendra un cachet » ; « Ce n’est pas grave, un petit excès on se fera opérer » ; « Ce n’est pas grave, un petit excès et on fera une petite liposuccion » ; « ce n’est pas grave, … ». Qui vénèrent la médecine comme un dieu qui peut sauver de tous les maux, qui ne comprennent pas que tous les jours, on a des messages de bonne santé : « Mangez 5 fruits et légumes par jour », « ne restez pas sédentaires », « faites une activité physique », « limitez le sucre, les aliments gras et les aliments salés ». Certains pensent qu’une solution miracle ou qu’un miracle va arriver et nous sauver. Que la solution va arriver de l’extérieur sous forme d’un sachet magique, d’un régime exceptionnel, d’un aliment qui va digérer à notre place. Je vous invite donc à remplacer pendant un moment les solutions miracle par votre bon sens, et commencer à prendre soin de vous avec ce que vous connaissez de la santé.
« Je sais que ce n’est pas bon, mais on a qu’une vie ». Ce genre de phrase peut vous mettre sur la voie. Je vous propose donc l’alternative : « Je n’ai qu’une vie et j’ai envie d’en prendre soin, cela commence par ma santé au quotidien ». Vous pouvez prendre votre santé en main. Beaucoup de solutions existent déjà pour préserver votre santé et prendre soin de notre corps. Commencez dès aujourd’hui à changer un petit quelque chose dans vos habitudes pour aller vers une meilleure hygiène de vie. Quelque chose de simple, facile pour vous. Cela peut être réduire un peu votre consommation de sucre, d’alcool, de cigarettes, de gras. Ou bien de marcher 10 minutes avant de rentrer chez vous. Commencez petit et soyez l’artisan de votre bien-être, car le miracle, c’est vous. Alors préparez-vous à relever le défi.

Partager sur Facebook

Praticien en psychothérapie et Médecine Traditionnelle Chinoise. Tel un restaurateur d’œuvre d’art, j’accompagne les personnes à révéler ce qu’elles ont de meilleur en elles.

Vous souhaitez que l'on aborde
un sujet particulier ?