Votre diagnostic minceur gratuit !

Vous ne savez pas par où commencer ? Et si vous faisiez d'abord le point ?

Je fais mon diagnostic minceur


le BLOG Switchform



Découvrez votre profil


Partager sur Facebook

Comment faire pour rentrer dans une spirale positive alimentée par nos succès et une envie incroyable de faire les choses ? En utilisant les forces de notre caractère naturel. Pour cela, il suffit de deux choses : se connaître soi-même et avoir conscience de soi-même.
« Se connaître soi-même », célèbre dicton, plus facile à dire qu’à faire, et pourtant, avec un peu d’aide et quelques bons outils, cela peut aller très vite. Attendez le second paragraphe, je vous dis tout.
La conscience de soi-même : c’est comprendre ce qui se passe en nous au niveau des émotions, et elle change notre perception de ce que nous vivons.

Se connaître soi-même.
Chacun de nous connaît certaines de ses qualités, de ses aptitudes. Mais connaissez-vous vos forces naturelles ? C’est-à-dire ces aptitudes spontanées qui font que vous réalisez des choses sans avoir l’impression de faire des efforts. Pour certains, ce sera mettre de l’ordre dans une pièce, être ponctuel, pour d’autres faire des blagues ou être de bonne humeur, ou encore pour d’autres d’entretenir des relations amicales avec son entourage. Si vous ne voyez les forces naturelles que vous avez, vous pouvez les observer chez les autres. Ainsi, nous avons tous dans notre entourage une personne qui entre en contact avec n’importe qui en quelques secondes, ou qui sait tenir un planning au cordeau, ou bien qui enchaîne défis sur défis, ou encore un éternel optimiste. Oui, je veux parler de toutes ces aptitudes qui semblent faciles pour certains, qui demandent très peu d’efforts tellement cela semble naturelle. Cela ne signifie pas qu’il n’y a aucun travail de fait, mais l’effort est fait naturellement, c’est dans la nature de la personne de mobiliser ce talent. Bonne nouvelle, nous avons tous des talents naturels. Se connaître soi-même, c’est juste prendre conscience, domaine par domaine, de l’énergie que nous devons mobiliser pour réaliser un effort donné. Il y a des domaines où il nous faut beaucoup d’énergie pour réaliser cet effort et d’autres ou cela nous semble très facile. Des tas de tests sont à votre disposition pour approfondir le sujet, PCM, MBTI, ennéagramme… Ils sont tous très pertinents. Pour commencer, c’est un bon début d’avoir un éclairage extérieur, par un modèle de profils. Mais cela ne suffit pas pour vraiment se connaître, il faut être accompagné par un regard extérieur qui va nous permettre de contextualiser et affiner nos forces naturelles.

La conscience de soi
Vous pouvez très bien vous connaître, savoir que vous avez telle ou telle qualité, telle ou telle facilité, mais si vous n’avez pas conscience des émotions qui vous traversent, de ce qui se passe pour vous à un instant donné, vous aurez du mal à utiliser votre potentiel. Je croise souvent des gens qui n’ont pas conscience qu’ils sont agacés, en colère, tristes ou même angoissés. De ce fait, ces personnes ne peuvent pas avoir une bonne gestion de leurs besoins et des processus qu’ils mettent en place à leur insu. J’entends alors : « j’avais pourtant les qualités, j’étais bien parti, et je ne sais pas pourquoi j’ai échoué ». C’est très souvent le cas dans la prise de bonnes résolutions qui sont accompagnées d’un moment de grâce où tout nous semble possible. Puis, quelques temps après, notre état émotionnel a changé. Nous nous sommes épuisés à mettre en place un plan qui nous demandait trop d’énergie et nous lâchons. La conscience de soi permet en premier lieu une gestion de ce qui se passe lorsque nous prenons la décision, lorsque nous définissons l’objectif. Puis, en second lieu, nous sommes plus à même de gérer nos émotions pendant la réalisation de l’objectif en se servant de ce qui facilite et en évitant la déperdition d’énergie dans des actions vouées à l’échec, car contre notre nature.

Mode de perception : porte d’entrée de la motivation.
Les travaux du Docteur Paul Ware ont mis en lumière que nous avons 3 modes de perception : émotion, pensée, action. Vous avez un mode préféré, et un mode que vous utilisez rarement. Prenons un exemple : vous venez d’acheter un téléviseur.
La personne dont le mode préféré est la pensée, va tout déballer, lire les notices, aura déjà prévu l’emplacement, aura acheté des piles pour la télécommande…
La personne avec un mode émotion aura acheté le téléviseur sur un coup de cœur peut-être même sans y avoir réellement pensé avant, et trouvera bien un endroit qui lui conviendra pour poser le téléviseur. Elle sera très excitée à l’idée de s’être fait plaisir.
Sur le mode action, l’achat aura été planifié, mais le premier magasin fera l’affaire, et même si le téléviseur est un peu plus grand que prévu, ce n’est pas grave. Le téléviseur sera déballé rapidement, placé, et sera en marche en quelques minutes pour profiter de l’évènement pour lequel il a été acheté.
Vous voyez, ces trois comportements très différents seront exécutés sans effort supplémentaire s’ils correspondent à votre nature. Maintenant, imaginez le profil qui aime bien prévoir et planifier, devoir acheter un téléviseur en hâte pour faire plaisir à son conjoint, car il y a une finale à regarder le soir même… Un enfer.

Le plaisir en plus
Et oui, encore et toujours le plaisir. C’est pour moi ce qui fait la différence entre celui qui s’entraîne pour une course et qui va avec plaisir courir sous la pluie le soir, et celui qui se force à suivre un plan d’entraînement qui ne lui convient pas et râle, ou pire se blesse. Lorsque nous faisons des actions qui comblent nos besoins fondamentaux, le plaisir est là. Lorsque nous utilisons nos forces naturelles, nous travaillons dur avec de la bonne fatigue et le plaisir de faire ce qui nous plaît.

Pour commencer tout de suite :
1. Prenez juste 10 minutes, et demandez à 3 personnes différentes bienveillantes qui vous connaissent bien, quels sont les 3 domaines dans lesquels vous avez du succès sans avoir l’impression de faire des efforts.
2. Identifiez votre mode de perception préféré : pensée, émotion, ou action. Vous aimez planifier, ressentir ou agir ? Bien sûr, cela change suivant les contextes, mais pas tant que ça.
3. Écrivez un objectif et construisez un bref plan d’action en fonction des 2 points ci-dessus, en éliminant les processus qui ne vous correspondent pas. Vous allez vite ressentir une forte motivation qui grandira à chaque étape de vos réalisations.
4. Si vous voulez aller plus loin et que je vous accompagne pendant 21 jours afin de vous aider à trouver votre force naturelle et construire une volonté d’acier, je vous propose notre pack « Une volonté d’acier pour une ligne idéale », je vous laisse le découvrir en suivant ce lien : https://goo.gl/bFwdvF

Je vous souhaite de commencer cette connaissance de vous-même, et cette conscience de soi, dès aujourd’hui. N’hésitez pas à me poser vos questions ou me faire part de vos remarques.
Alors, puisque vous êtes formidable, prenez en conscience.

Partager sur Facebook

Praticien en psychothérapie et Médecine Traditionnelle Chinoise. Tel un restaurateur d’œuvre d’art, j’accompagne les personnes à révéler ce qu’elles ont de meilleur en elles.

Vous souhaitez que l'on aborde
un sujet particulier ?