Votre diagnostic minceur gratuit !

Vous ne savez pas par où commencer ? Et si vous faisiez d'abord le point ?

Je fais mon diagnostic minceur


le BLOG Switchform



Découvrez les 3 aliments incontournables de l’automne !

Découvrez les 3 aliments incontournables de l’automne !
Partager sur Facebook

Ça y est, l’automne est là ! Les feuilles des arbres commencent à tomber et les légumes rafraîchissants de l’été viennent laisser la place à ceux de l’automne. Les champignons, les pommes, les noix. Voilà trois aliments que l’on peut à nouveau retrouver sur les étales des marchés.

Les champignons

Quand l’automne arrive, c’est la pluie après la chaleur. Mais c’est aussi les conditions idéales pour la pousse des champignons ! La cueillette va pouvoir commencer ! C’est parti pour les ballades en forêts à la recherche des champignons, tous vêtus de leur chapeau ! Voilà de quoi se dégourdir les jambes et se détendre l’esprit avant de savourer ces petits délices fraîchement ramassés ! Il en existe de nombreuses variétés notamment, les champignons de Paris, les pleurotes, les cèpes, les bolets, les trompettes de la mort, les morilles, la coulemelle, les chanterelles, les mousserons… Et ils ont tous un goût différent ! C’est un légume passe-partout qui rehausse la saveur des plats les plus fades.
Le champignon est un légume peu calorique, entre 25 à 40 kcal pour 100g, qui contient des protéines aux propriétés anti cancérigènes, comme les lectines, qui inhibent la prolifération de cellules cancéreuses.
Il faut noter que comme le champignon puise ses nutriments dans le sol, ainsi il peut facilement absorber des polluants provenant des gaz d’échappement des véhicules ou de rejets industriels ou encore de certains engrais, ou de la radioactivité… Un champignon qui pousse le long des routes peut contenir du plomb et du mercure dans des quantités supérieures de celles tolérées par l’OMS, Organisation Mondiale de la Santé. Rien ne vaut un champignon ramassé en forêt !

Les pommes 

Le fruit défendu, qu’Adam et Eve croquèrent à pleine dent. La pomme est le fruit préféré des Français et par conséquent le plus consommé.  Elle a un goût sucré ou acidulé selon la variété et il en existe de nombreuses. La plus populaire est la Golden suivie de la Gala, mais on a aussi la Granny Smith, la Reinette grise du Canada, la Braeburn, la Fuji. Elle est peu calorique avec 53.2 kcal pour 100g, elle contient 11.3g de glucides, de la vitamine C et E, du magnésium et du potassium. Elle contient aussi des fibres de bonnes qualités, principalement des fibres solubles, comme la pectine. Elles ralentissent l’évacuation du contenu de l’estomac et augmentent le temps d’assimilation des nutriments, ce qui entraîne une assimilation progressive des glucides dans le sang, ainsi la glycémie est plus stable, de plus ça favorise la baisse du cholestérol. En absorbant l’excès de liquides dans les intestins, les fibres ont une action anti diarrhéique, tout en favorisant le transit quand il n’y a pas de diarrhée. On note également qu’elles ont un effet coupe-faim.
Il faut noter que la plupart de la vitamine C se trouve dans la peau, il est donc conseillé de la consommer uniquement si votre fruit est d’origine biologique. Car la pomme est également l’un des fruits qui reçoit le plus de pesticides.  Elles peuvent être consommées crues, cuites au four, en compote, en tarte, en jus… Choisissez celle qui sera le plus à votre goût.

Les noix 

Cachées dans leur coquille, les noix nous apportent de nombreux bienfaits nutritionnels. La noix de Grenoble est l’un des rares fruits de France à bénéficier d’une appellation d’origine contrôlée AOC en 1938. Puis en 1996, elle obtient le titre d’Appellation d’origine Protégée AOP. Il y a 3 variétés de noix autorisées pour la production de noix de Grenoble AOP : la Franquette, La Parisienne et la Mayette.
La noix est un aliment calorique avec 698 kcal pour 100g, mais elle est très intéressante dans son apport en bonnes graisses. Elle contient 63.8g de lipides dont des acides gras polyinsaturés, AGPI, des oméga 6 et des acides gras monoinsaturés, AGMI, des oméga 3. Et ils ont l’avantage d’être très bien équilibrés. Il est nécessaire d’avoir un bon équilibre oméga 6 / oméga 3 = 5 en prévention des cancers et c’est exactement ce que l’on retrouve dans la noix. En excès, les oméga 6 empêchent le corps de profiter des bienfaits des oméga 3  et c’est souvent le déséquilibre que l’on rencontre dans notre alimentation occidentale. Elle contient également des protéines avec 14.7 % et des glucides avec 10.8 %.
Elle contient également des fibres 5.7g, des vitamines comme la vitamine E et celles du groupe B ainsi que des minéraux comme le potassium, le phosphore, le magnésium, le calcium, le fer, le sélénium, le zinc. Comme elle est plutôt calorique, il est recommandé de la consommer en petite quantité, 2 à 3 noix par jour. En trop grande quantité, elle peut entraîner des selles molles.
Les cerneaux de noix ont une ressemblance avec les hémisphères cérébraux, d’ailleurs, elle a une action sur le cerveau, elle stimule la concentration et la mémoire grâce à ses acides gras polyinsaturés. En chine, la noix est donnée en de faiblesse, convalescence, après un accouchement ou dans les cas de malnutrition, car elle stimule l’énergie et réchauffe.

Pourquoi consommer des aliments de saison ?

Aujourd’hui, on trouve certains fruits et légumes toute l’année. Cependant, pour que l’aliment vous apporte son maximum d’énergie, de vitamines, et de minéraux, il faut qu’il ait bénéficié d’une maturation complète, dans des conditions naturelles. Ces aliments vous apporteront une énergie de qualité ainsi qu’une meilleure digestion et assimilation des nutriments, pour une meilleure santé. Ces aliments, qui arrivent à maturité, auront davantage de goût, et ils vont répondre aux besoins nutritionnels de votre corps suivant la saison. L’été, avec la présence de fruits et légumes gorgés d’eau pour nous rafraîchir, les agrumes et légumes riches en vitamine C, dès le début de l’automne… Un fruit ou légume qui n’est pas de saison aura également tendance à être plus concentré en pesticides pour l’aider à pousser et pour compenser le manque de soleil et de nutriments présents dans le sol. Sachez également que la réglementation concernant les pesticides n’est pas toujours la même d’un pays à l’autre et que de nombreux spécialistes de la santé incriminent les pesticides dans de nombreuses pathologies. De plus, ces fruits et légumes qui auront poussé sous serre, auront voyagé de nombreux kilomètres, ce qui est plus coûteux à produire. Ainsi, ces fruits et légumes vous coûteront plus cher, et ils auront également une empreinte carbone importante, ce qui n’est pas négligeable pour la santé de notre environnement.

Partager sur Facebook

Diététicienne diplômée, coach nutritionniste, diététicienne en Médecine Traditionnelle Chinoise, formée à la méthode Switchform depuis plus de 8 ans, franchisée Switchform à Grenoble. "Prendre soin de soi, ça s’apprend !"

Vous souhaitez que l'on aborde
un sujet particulier ?