Votre diagnostic minceur gratuit !

Vous ne savez pas par où commencer ? Et si vous faisiez d'abord le point ?

Je fais mon diagnostic minceur


le BLOG Switchform



À boire comme ça, vous allez vous noyer !

À boire comme ça, vous allez vous noyer !
Partager sur Facebook

Nombreuses sont les personnes qui passent leurs journées accompagnées de leur bouteille d’eau. Par soif ? Parce qu’on leur a dit qu’il fallait boire ? Le PNNS (Programme National Nutrition Santé) préconise de consommer de l’eau à volonté. Le terme « à volonté » est-il vraiment bien adapté ? Car même si ce n’est que de l’eau, en excès, notre corps peut mal la supporter.

L’eau

L’eau est le principal constituant de notre corps, elle représente 60 à 70 % de notre poids et est indispensable au bon fonctionnement de notre organisme. Chaque jour, notre corps en perd plus d’1L par les urines, la transpiration, les selles, la respiration (soufflez devant une vitre et vous verrez la buée apparaître). Donc en effet, il faut compenser cette perte.
L’eau permet d’hydrater notre corps et d’éliminer les déchets de notre sang qui deviendraient toxiques s’ils s’accumulaient. Elle permet aux reins de diluer les déchets pour ensuite pouvoir les éliminer dans les urines.

Comment compenser nos pertes journalières d’eau ?

On peut fournir à notre corps de l’eau de différentes façons, par la boisson, mais également les bouillons, les jus, les boissons chaudes (cafés, thés, infusions), l’eau des aliments (légumes, fruits…). Il est donc assez facile avec une alimentation équilibrée de compenser ses pertes. Boire 1.5L d’eau uniquement en bouteille n’est donc pas nécessaire.

Le point de vue d’une étude américaine

Rappelons que le PNNS nous recommande de boire de l’eau à volonté, en tout cas, pas moins d’1,5 litre par jour pour conserver une bonne santé. Cependant, une étude américaine réalisée par deux médecins de l’Université de Pennsylvanie, le Dr Stanley Goldfarb néphrologue et le Dr Dan Negoianu, contredit cette recommandation. D’après ces deux chercheurs américains, notre corps a besoin d’au moins 2 litres d’eau par jour en moyenne, mais ils spécifient que 70 % de cette eau nous est déjà fournie par notre alimentation. De plus, ils affirment que boire beaucoup ne permet pas aux reins de mieux filtrer les toxines. Donc d’après leur étude, il nous reste 600 ml à boire soit 3 bons verres d’eau par jour.

Comment savoir si on s’hydrate bien ?

Observer votre urine vous permettra de savoir si votre corps nécessite plus d’eau. Lorsque votre urine est jaune pâle c’est que tout va bien, plus elle va être foncée plus il vous faudra hydrater votre corps.
Et rassurez-vous, votre corps est suffisamment intelligent pour vous pousser à boire bien avant que vous ne soyez déshydratés.

Quand boire ?

Le problème de boire toute la journée, de siroter de l’eau, c’est que ça oblige notre système digestif à travailler en continu, pas de répit pour vos reins et pour votre vessie, car même si ce n’est que de l’eau, notre corps doit la traiter, elle circule de l’estomac à la vessie. Il est donc préférable de regrouper ses prises de boissons. Accompagner chaque repas d’une boisson chaude peut être très agréable et peut favoriser une meilleure digestion.

Quels sont les différents risques ou inconvénients à trop boire ?

  • Si vous buvez de l’eau dans la soirée ou juste avant d’aller dormir, vous pouvez être réveillé pendant la nuit par une envie présente d’uriner qui vous sortira de votre sommeil. Et pour certains, vous aurez du mal à vous rendormir. Il faut savoir que si on peut rester toute une nuit sans uriner c’est grâce à notre cerveau qui libère une hormone anti diurétique pendant la nuit. Votre dernière boisson de la journée doit être consommée 3h avant d’aller au lit pour avoir le temps d’être l’éliminée.
  • Vous allez fréquemment avoir envie d’uriner, ainsi il vous faut repérer où se trouvent les toilettes dès que vous vous déplacez.
  • D’après le docteur Brigitte Mauroy, urologue coordinatrice du réseau Périnice, une surconsommation d’eau peut provoquer une incontinence urinaire, surtout chez la femme.
  • Dans le British Medical Journal, le docteur Margaret McCartney met en garde contre l’abus d’eau qui peut conduire à une hyponatrémie (diminution de sel dans l’organisme), cette affection est rare mais elle peut entraîner une hypertension intracrânienne et peut même être mortelle.
  • Rétention d’eau.

Alors quelle quantité boire ?

Je ne pense pas qu’il y ait une quantité fixe, chaque personne est différente et chacune de nos journées est différente. Est-ce qu’on a fait du sport ? Est-ce qu’on a beaucoup parlé ? Est-ce qu’on a eu chaud ?
La solution, c’est d’écouter votre corps, buvez quand vous avez soif et différenciez bien la soif (bouche sèche) et l’envie de boire (pour passer le temps, discuter avec les collègues).
Lorsqu’on a habitué son corps à boire régulièrement, il est parfois difficile de diminuer sa consommation car le corps réclame. Mais, en quelques jours, le corps retrouve un équilibre.
Vous pouvez ranger votre bouteille d’eau, elle n’a plus besoin de vous accompagner partout dans votre sac à main, de quoi vous alléger !

Partager sur Facebook

Diététicienne diplômée, coach nutritionniste, diététicienne en Médecine Traditionnelle Chinoise, formée à la méthode Switchform depuis plus de 8 ans, franchisée Switchform à Grenoble. "Prendre soin de soi, ça s’apprend !"

Vous souhaitez que l'on aborde
un sujet particulier ?